WHISKY DALMORE 12 ANS AGE

Description

Impressionnant de richesse et de plénitude, le Dalmore 12 ans est la quintessence du style de la maison Dalmore. Vieilli dans un premier temps pendant 9 ans dans des fûts de chêne blanc américain ayant contenu du bourbon, le whisky est ensuite soigneusement divisé. Une moitié continue sa maturation en fûts de bourbon, l’autre moitié est transférée quelques années dans des fûts ayant précédemment contenu du sherry Oloroso (xérès).

Le résultat de ce vieillissement fait du Dalmore 12 ans un whisky profond, à la couleur acajou, avec des parfums d’agrumes, de chocolat, d’épices renforcés par des notes de café torréfié et de vanille. Il est à la fois robuste et élégant, avec un arrière-goût d’une superbe complexité.

The Dalmore signifie « le gand pâturage », en référence à la vaste prairie de la Black Isle, île située face à la distillerie dans le Firth of Cromarty. Cette région des Highlands est d’une spectaculaire beauté. Une route étroite descend à travers bois jusqu’à la distillerie de Dalmore. Les plages de vase sont un paradis pour les oiseaux : cygnes et échassiers fréquentent les abords du déversoir de la distillerie. Les visiteurs doivent cependant se montrer prudents, car la vase est dangereuse par endroits. La distillerie fut construite en 1839 à la ferme d’Ardross par Alexander Matheson, membre d’une célèbre société de négoce de Hong-Kong, Jardin Matheson. Il porta son choix sur Ardross en raison de la proximité de la rivière Alness , de la facilité d’accès par bateau et d’une situation au cur d’une région productrice d’orge.

En 1886, la distillerie fur rachetée par la famille Mackenzie, qui plus tard allait s’associer à Whyte & Mackay Ltd. pour constituer la société Dalmore-Whute & Mackay Ltd.

Pendant la Grande Guerre, la production cessa à Dalmore, transformée en fabrique de mines par la marine américaine. En 1956, Dalmore s’équipa d’une malterie utilisant le procédé Saladin, en 1966, le nombre des alambics fut porté de quatre à huit.

Le vieillissement du whisky, plutôt lent en raison du climat, s’effectue dans des fûts de chêne blanc américain et d’anciens tonneaux de sherry oloroso. La douceur de l’eau, le caractère légèrement tourbé de l’orge malté et les vents marins influent sur le produit final.